Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

La mosquée-cathédrale

La vieille ville de Cordoue, inscrite au patrimoine de l’humanité, est encore marquée de l’empreinte de l’ancienne splendeur du califat de Cordoue qui en a fait la capitale de la culture et de l’élégance dans l’Europe médiévale.

Au Xe siècle, sous la domination d’Abd al-Rahman III, la médina est allée jusqu’à compter mille mosquées, huit cents établissements de bains et un système avancé d’éclairage public. L’aspect monumental de son tracé urbain rivalisait alors avec Constantinople, Damas et Bagdad. Sa grande mosquée se dressait déjà pour dominer le paysage. Dès sa construction, le génie de sa conception et sa richesse ne cessent d’alimenter sa renommée. Sa « forêt de colonnes » (qui en compte près de mille), installée sur une basilique wisigothe, est parmi ses plus beaux attraits. Ses dix-neuf nefs dessinent le plan rectangulaire de la mosquée d’origine. Elles sont divisées par une double rangée d'arcades qui associent arcs en fer à cheval et arcs en plein cintre. L’alternance de la brique et de la pierre, et du rouge et du blanc, s’ajoute aux marbres sculptés, stucs, mosaïques et plâtres ornés d’éléments décoratifs. Aujourd’hui, la cathédrale et la mosquée forment un espace architectural unique car suite à la Reconquête, il a été décidé de construire une cathédrale gothique dans la mosquée elle-même. Au cours des années, divers éléments plateresques et baroques ont été ajoutés. C’est ainsi que les voûtes en berceau et la décoration baroque se mêlent aux motifs géométriques et aux vers du Coran.

 

IMG_5111.JPG

 

IMG_5152.JPG

 

IMG_5170.JPG

 

IMG_5150.JPG

 

IMG_5172.JPG

 

IMG_5175.JPG

 

IMG_5117.JPG

 

IMG_5157.JPG

 

IMG_5159.JPG



07/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres