Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

Voyage vers l'Angleterre

Me voila partiiiiiiiiiiiiiiiiie avec Doudou direction l'Angleterre, pas pour rendre visite à la Reine mais à mon filleul. Mais notre  voyage était une suite de incidents que je laisse mon doudou vous raconter.

 

Le voyage prévu démarre à Strasbourg à 6h16 avec un TGV pour Paris Garde de l'Est. Soit un lever à 4h30 qui est déjà plutôt difficile.

 

L'appréhension concerne le changement de Gare de l4est vers Gare du Nord et la prise à temps de l'Eurostar. Il faut donc éviter un retard du TGV.

 

Tout se passe bien et nous voilà bien en avance dans la salle d'embarquement Eurostar, prêts à partir vers le pays du sanglier à la menthe (Cf. Astérix en Armorique).

 

On peut croire que les choses sont réglées ... mais voilà le moment où tout bascule.

 

Premier retard : comme cela arrive trop fréquemment, à croire que les TGV aient quelque chose de spécial, il nous est annoncé qu'un incident corporel sur la ligne (comprendre un suicide) oblige à dévier le train avec pour conséquence 50 minutes dans la vue.

 

Deuxième retard : dirigés vers Arras nous voilà régulièrement arrêtés sur la voie au milieu de la pampa ... fallait-il croire qu'il n'y a jamais de travaux sur les voies SNCF et qu'on ne peut pas être dévié avec un TGV sur une voie en cours de travaux ? Mais on ne nous annonce pas de retard supplémentaire et pourtant ...

 

Troisième retard : après un trajet chaotique bien loin d'une vitesse TGV, nous voici cette fois à l'arrêt devant le tunnel sous la Manche. Une des attractions du voyage initialement ... d'un coup il a moins d'intérêt bizarrement.

 

Devant arriver vers midi à Londres - Saint Pancras ce qui fait 12h30 chez nous et des possibilités de manger inconnues, doudou que je suis j'avais insisté pour emporter des sandwichs. Heureusement ! Eh oui, avec ce retard, nous nous sommes tous trouvés devant le tunnel à l'heure de midi sans possibilité de sortir du train mais un bar en rupture de tout repas ... bien des passagers commencent à se plaindre plus ou moins fort de la faim auprès des contrôleurs. On a quand même droit à un verre d'eau offert ... quel luxe.

 

Quatrième retard : mais pourquoi s'arrêter devant le tunnel ? Hein !! Oui, je vos le dis comme ça a été, on nous annonce alors un problème technique dans le tunnel ! Avec un retard non estimé ... en plus de faire braire, ça n'a rien pour rassurer.

 

Cinquième retard : on ne pouvait pas espérer ne rien subir de plus à un tel stade de malchance ... une journée pleine d'enseignement nous apprend que les TGV ont comme un classement ... alors quand le problème technique est résolu et que 4 ou 5 TGV attendent en quai de chaque côté du tunnel, il s'avère que l'ordre est déterminé selon des règles obscures selon le train concerné ...

 

Sixième retard : encore un retard inconnu ou juste un mensonge ou une incompétence ? toujours est-il qu'on nous annonce un départ à 15h30 (pour une arrivée initiale à 12h30 heure française) qui devient 16h10 ... juste 40 minutes dans la vue encore.

 

Enfin l'arrivée en garde Londres Saint Pancras à 16h30 heure anglaise (17h30 heure française).

 

Mais les choses auraient été moins pires si les catas s'étaient arrêtées là.

 

Et encore ça : le loueur n'est pas fléché en gare comme en France et personne ne sait où il est ... et pour le trouver à 400 mètres à pied de là, cela prend à nouveau 45 minutes grâce aux mauvaises informations données au guichet d'information de la gare ! Pas mieux que SNCF ...

 

C'est dans ces moments qu'on se rend compte de ses conneries ... on avait pas réfléchi mais louer une voiture en centre de Londres pour aller en province ... comme louer en centre de Paris pour traverser toute la banlieue ... et le faire avec le retard vers 17h30 en heure de pointe ... quand on met 45 minutes pour faire 800 m on peste un rien !

 

Et encore ça : heureusement, j'avais emmené le GPS de madame !! Mais euh ... pas de prise pour le brancher dans la voiture louée, la batterie est faible bien que débranché le soir d'avant de la voiture ... quand ça va mal, ça va mal, le GPS tombe donc à cours de batterie !! AHHHHHHH !!

 

Y a de quoi être stressé et péter un câble ... ça suffit vous croyez pas ? ben non ...

 

Et pour finir : alors que tout semble déjà bien pourri, le coup de grâce et pas des moindres pour nos nerfs ! il y a eu un accident sur l'autoroute de banlieue que nous suivions moins vite qu'un escargot (même anglais) qu'un policier de plus nous dépasse et qu'il s'arrête une dizaine de voitures devant nous à une sortie d'autoroute et dévie tout le monde !!

 

Paumés pour paumés, ce sera dans les quartiers de la troisième ou quatrième couronne de Londres avec tous les panneaux qui voudraient nous renvoyer vers l'autoroute ! Evidemment !

 

La bonne idée fut de suivre une jaguar qui nous devançait depuis 2 heures (ou 3 / 4 kilomètres) ... avec du mal nous avons rejoint l'autoroute à nouveau puis au final Rye dans le Sussex.

 

Nous voilà à Rye en train de tourner à la recherche d'une rue ... sans aucune idée de où la chercher ... et à 21 heures passée avec les nerfs en ébullition, cela n'a rien d'amusant.

 

Dieu soit loué, des anglais, nous voyant plus paumés que les souris de laboratoires dans leurs labyrinthes, nous ont amené à l'hôtel (on les a suivi).

 

Ce fut le bon point de la journée d'autant que l'hôtel était juste dans une impasse au fin fond de la vieille ville avec des ruelles qu'on aurait jamais osé prendre.

 

Pas besoin de dire que le dodo a suivi d'extrêmement peu le diner.



27/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres