Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

Slow down alias ralentir

J'ai vécu en mode "Fast and Furious"mais sans Vin Diesel; repas rapide, coiffure et beauté minute, course au drive etc.....

Stop STOP....Bourrage papier .....Bourrage dans ma vie.

Appuyer d'urgence sur le bouton pause.

Il faut que je me calme et que je retrouve goût à la vie.

Car OUI c'est grave, mon corps a dit stop par un craquage, un burn-out....

 

Lacher prise, respirer, déconnecter, contempler, écouter le silence, prendre le temps pour faire les choses bien, travailler sur soi, communiquer mais avec la voix, des mots et pas d'émoji.

Vaste programme me diriez-vous, mais loin d'etre insurmontable.

J'ai décidé d'emprunter, il y a  10 ans le chemin du "Slow down" "Ralentir".

J''ai emprunté sans le savoir le "slow live".

 

Le mouvement "Slow Live" commence dans l'assiette avec le "Slow Food" un art de vivre créé par Carlo Petrini en 1986 en réponse à la mal bouffe.

Ce mouvement touche surtout les trentennaires; pas seulement les cinquantenaires (dont le corps dit stop).

 

Les jeunes  se posent la question "Pourquoi consommer alors que l'on à déjà tout ce qu'il faut pour vivre heureux". Cette course éffrénée contre la montre couplée à pourquoi on consomme doublé d'un souci de responsabilité sociale et d'environnement incite la jeune génération à ralentir sérieusement.

 

Mes diverses épreuves m'ont convaicues que mon temps est précieux et qu'il ne faut pas le gaspiler dans des activités qui ne sont pas en phase avec mes valeurs et mes envies.

Ainsi je peux vivre et plus uniquement survivre.

 

Il m'arrive parfois de ne rien faire "J'appelle ca "etre avec moi en pleine conscience".

Je me suis fixée un objectif; découvrir au moins une nouvelle chose par semaine.

Cette semaine, j'ai éproué ce plaisir de visiter une ville inconnue, réellement sans aucun but, aucune visite prévue, rien.

 

Au risque de passer pour une illuminée, je prends mon temps pour respirer calmement, de méditer, de faire les choses qui me plaisent et à mon rytme, me libèrer l'esprit et soulager les tensions physiques.

Passez au Ralentir ne se décrète pas du jour au lendemain, j'essaye et de  jour en jour et de semaine en semaine: j'y arrive même si la société de consomation me rattrape de temps en temps.

 

Strasbourg capital du vélo

Notre cathédrale

L'entré d'un antiquaire

La boutique "Lady Mistigris" rue de la madeleine.

Le bord de l'Ill

Même nos poubelles sont belles et arty

D'où un réparateur de velo



26/05/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres