Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

La Cartuja

 

 

C’est là que Christophe Colomb aurait préparé ses voyages vers les Indes et finalement vers les Amériques avant 1492. C’est une des raisons pour lesquelles l’Exposition universelle de 1992 s’est tenue à cet endroit autour du monastère de la Cartuja (officiellement monastère de Santa María de las Cuevas) rénové pour l’occasion, et qui a donné son nom au site. Le choix de ce site pour l’organisation de l’Expo qui était, avant cette dernière, délaissé par la ville et occupé par des gens du voyage a changé la destinée du lieu.

 

Actuellement, l’île de la Cartuja se divise en cinq zones plus ou moins bien définies: le site du monastère, un parc d’attraction (la Isla Mágica), une zone occupée par des bâtiments administratifs, un parc scientifique appelé Cartuja 93 (censé prolonger l’élan de l’Expo par une urbanisation du site) et des bâtiments universitaires. Ces trois dernières zones ont gardé quelques pavillons de l’Expo, à l'exemple de l'Avenue de l'Europe, conçue par l'architecte Jean-Marie Hennin. Malgré tout, une bonne partie du site de l’Expo est actuellement plus ou moins à l’abandon.

Ou comme dit mon Doudou --on dirait la planète des singes--

 

IMG_8247 - Copie.JPG

 


IMG_8249.JPG

 


IMG_8250.JPG

 


IMG_8251.JPG

 


IMG_8253.JPG

 


IMG_8255.JPG

 


IMG_8256.JPG

 


IMG_8257.JPG

 


IMG_8259.JPG

 


IMG_8260.JPG

 


IMG_8262.JPG
IMG_8264.JPG

 

 

 

 



07/03/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres