Artemisia ou la Vagabonde

Artemisia ou la Vagabonde

Abbaye de Fontfroide

 

 

 

Fondée en 1093, l’abbaye de Fontfroide se rattache en 1145 à l’Ordre de Cîteaux. Elle devient rapidement une des abbayes cisterciennes les plus riches en Europe et dès 1151 essaime en Catalogne (Poblet). Son rayonnement s’accroit un peu plus encore durant la Croisade contre les Albigeois, et l’assassinat de Pierre de Castelnau, moindre de Fontfroide devenu légat du Pape, sera l’acte déclencheur de cet évènement (1208). Arrive ensuite une période de déclin et de relâchement: l’abbaye, touchée par la Peste Noire (1348) et mise en commende à partir de 1476, n’est plus occupée que par quelques moines jusqu’à la Révolution Française. Une petite communauté redonnera vie à l’abbaye en 1858 mais les lois contre les congrégations religieuses de 1901 auront définitivement raison de la vie monastique. En 1908, Gustave Fayet, artiste, conservateur de musée, collectionneur, rachète l’abbaye et entame un vaste chantier de restauration et de ré-décoration. Aujourd’hui encore, ses descendants poursuivent avec la même passion l’entretien de l’ensemble monastique.

 

IMG_7135.JPG

 

IMG_7137.JPG

 

IMG_7172.JPG

 

IMG_7180.JPG

 

IMG_7202.JPG

 

Les jardins ont toujours eu une grande importance au sein des abbayes. Les religieux cultivaient ainsi des plantes médicinales, un potager ou encore un verger. De vastes jardins en terrasses ont été implantés à Fontfroide au XVII par la famille italienne des Fregose. Entièrement restaurés, ces jardins sont classés aujourd’hui ‘Jardin Remarquable’ et ont obtenu les Prix Pictet. A la fin du XXème siècle, une roseraie d’environ 2500 rosiers a pris place sur l’ancien cimetière de Fontfroide. Les jardins sont intégrés à la visite de l’abbaye.

 

 

IMG_7217.JPG

 

IMG_7139.JPG

 

IMG_7213.JPG

 

IMG_7163.JPG

 

IMG_7155.JPG



26/08/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres